23 mars 2017

▼▲ En Visite Privilégiée à la Filature de Production de Bergère de France ▼▲ Reportage

Coucou, 

Aujourd'hui, je vous emmène dans les coulisses de BdF !

J’ai dernièrement travaillé avec les jolies laines BdF (Clik Clik) lors de mes Ateliers.

Suite à cela, j’ai eu le privilège de visiter leur Filature ! L'Usine de Production de Bergère de France !

4851oki

Quelque soit la technique utilisée (tricot, crochet, tissage …), nous choisissons des laines/cotons pour nos ouvrages.

Mais avez-vous déjà réfléchi au cheminement de production pour en arriver à une pelote ?

Personnellement, pas spécialement.

Et bien suite à ma visite, je ne vois plus mes pelotes sous le même angle. Toute cette recherche constante, les variétés de mélanges, la teinture, le travail du fil … , ce nombre incroyable d’étapes pour une pelote !

Venez, je vous emmène :

Bergère de France est la seule filature à produire toute la laine commercialisée sur le territoire français. Elle existe depuis 1961 et tout naît depuis cet immense bâtiment de 40 000 m2 au cœur de Bar-le-Duc, en Lorraine : la conception des produits, la production de la laine, la fabrication des catalogues, la préparation et l’expédition des colis et tous les services commerciaux et administratifs.

J’ai été stupéfaite du contraste industrie nationale/ entreprise familiale car il règne une ambiance familiale au sein de Bergère de France. Les « bergères » ont gardé un rôle majeur à côté des machines ultramodernes.

Cet endroit est surprenant: en entrant, nous sommes dans l’univers de la laine, par son odeur particulière brute et l’humidité ambiante nécessaire pour le travail du fil.

Je découvre des tonnes de ballots 4 ou 10 kgs de laine brute en attente de traitement.

4837oki

(en premier plan, les énormes essoreuses)

Bergère de France est transparente, elle ne produit pas la laine brute mais a instauré des chartes fondamentales à ses partenaires quant à l’élevage ou la tonte des moutons par exemple, pour ne pas les blesser et veille lors de contrôles stricts à leur respect.

A réception de ces balles de laine brute vient tout un cheminement d’étapes pour en arriver à une pelote qui arrivera chez vous.

Il y a 8 étapes fondamentales de production :

Les étapes 1 à 6 nécessitent une atmosphère humide et chaude spécifique pour le travail de la laine. En effet, la température et le taux d’hygrométrie sont constamment contrôlés afin de garantir un fil de qualité.

1. Le Traitement des Matières Premières : lavage, puis teinture dans la laboratoire spécifique, essorage et séchage de la laine brute.

2. La Préparation des Fibres : Toutes les fibres doivent avoir la même consistance. A partir d’acrylique pur, une machine va le craquer pour en devenir une texture semblable à de la laine. Cette étape est vraiment incroyable, on croirait vraiment des mèches de laine. Ainsi, toutes les fibres vont subir le même traitement pour au final n’avoir qu’une seule mèche uniforme.

4844oki

4846oki

 Ces mèches que j'adore pour le tissage ... Clik

3. La Filature : La mèche va alors subir un étirage, affinage et une torsion pour en devenir un fil fin. 

 4857oki

4. Le Bobinage : Le fil va être contrôlé par une caméra à fibre optique (impressionnante cette machine ultratechnologique) : chaque défaut (nœud, fibre cassée…) va être corrigé instantanément. Le fil sera ensuite reconditionné en bobine de 4 à 5kg.

5. L’Assemblage : Bergère de France propose un nombre impressionnant de fils classiques et fantaisies. Chaque pelote est constituée de 2 à 8 fils selon celle choisie. Ces fils sont alors assemblés.

Pour ce qui est de la filature classique, c’est un système de torsion du fil qui confèrera une résistance propre au produit final. Pour ce qui est de la laine fantaisie, il sera nécessaire d’y ajouter des fils bien solides pour créer cette résistance, résistance qui se jouera ensuite sur l’ouvrage final (par exemple un beau retombé pour un pull, même après lavage, une souplesse, une tenue dans le temps et l'éviction des bouloches

A savoir : 3 tonnes de fil à tricoter sont assemblés par jour.

6. Le Retordage : Les fils subissent enfin une torsion inverse toujours dans le but d'une résistance à long terme.

7. La Finition : Les fils assemblés rejoignent un dernier entrepôt: vers les pelotonneuses : de la bobine de fil à la pelote de laine.

4881oki

4870oki

Ces pelotes seront ensuite poussées vers une machine à ensacher (sachet de 10 pelotes) pour ensuite être conditionnées en carton afin d'être redirigées vers le service logistique.

4883oki

 

Un Grand Merci à D. GERARDIN pour sa disponibilité, sa gentillesse et la visite très bien commentée.

Infos supplémentaires Source Mag Le Wooling Noël.

 

▼▲▼▲▼▲▼

N'hésitez pas à me suivre sur InstagramFacebookHellocotonPinterest

madem0iselle.m@free.fr

 Madem0iselle-M  

Posté par Madem0iselle-M à 17:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires sur ▼▲ En Visite Privilégiée à la Filature de Production de Bergère de France ▼▲ Reportage

    C'est génial comme visite ! merci pour ce reportage !

    Posté par Lucky Sophie, 23 mars 2017 à 19:39 | | Répondre
    • Coucou Sophie, Ravie que ça te plaise.
      Perso, J'ai adoré !
      Merci de ton passage par ici.
      Biz

      Posté par Madem0iselle-M, 27 mars 2017 à 15:19 | | Répondre
  • Très beau reportage et quelle chance de pouvoir visiter leur usine, je trouve toujours ça passionnant!

    Posté par Claire7799, 25 mars 2017 à 15:40 | | Répondre
    • Coucou Claire,
      Vraiment passionnant. Je te souhaite de pouvoir faire de même.
      Merci de ton passage par ici.
      Biz

      Posté par Madem0iselle-M, 27 mars 2017 à 15:20 | | Répondre
  • Bravo pour ce reportage !

    Posté par bleucoccinelle, 29 mars 2017 à 08:11 | | Répondre
    • Coucou BleuCoccinelle,
      Merci de ton passage par ici.
      Biz

      Posté par Madem0iselle-M, 30 mars 2017 à 09:45 | | Répondre
Nouveau commentaire